Pour le sport

Pour le sport
Accueil
 
 
 
 

rêv-olutions le sport !

A un an des élections présidentielles et législatives, la commission sport du PCF impulse une dynamique de rencontres, de débats et d’auditions de personnalités pour participer à l’élaboration le programme populaire et partagé du Front de Gauche. Nos objectifs ? Révolutionner le sport, rassembler tout ceux qui veulent résister à la marchandisation du sport que la droite a provoqué en  10 ans de gouvernement. L’enjeu politique est la réalisation d’un front de résistance pour défendre le droit au sport pour toutes et tous. Dans la poursuite de logique actuelle, le sport deviendrait d’un côté un loisir lucratif réservé aux populations qui peuvent se le payer, un spectacle pour les autres, et de l’autre un objet d’entretien physique et de contrôle social. Il n’y a là aucune évidence, aucune fatalité, il y a simplement une lutte à mener contre ceux qui provoquent cette situation pour s’enrichir par le sport. Résister, c’est aussi créer, c’est passer à l’offensive pour réaffirmer le sport comme un élément fondamental de l’éducation, de la culture et de la vie sociale. Résister, c’est revendiquer des pratiques sportives qui libèrent l’individu pour de nouvelles inventivités. Le sport est création quand il permet à toutes et tous d’inventer son existence en développant sa liberté. Résister, c’est exiger les moyens pour assurer la libre association et le bénévolat, c’est garantir la redistribution des richesses produites et la mutualisation des moyens entre les pratiques sportives amateurs et professionnelles. Pour en finir avec la marchandisation du sport, avec la loi du fric, nous proposons de déclarer le sport « hors marché » et relevant d’une mission de service public. Nous proposons de nous réapproprier des espaces et des droits élémentaires qui appartiennent à la collectivité comme le sport. Dans une période où les révolutions sont au rendez-vous sur toute la planète, dans les pays arabes, en Grèce, en Espagne, la France peut également être au rendez-vous et jouer un rôle à leur hauteur de son histoire. George Snyders nous dit, à l’occasion de ses 96 ans, « Etre communiste, c’est être révolutionnaire : Pour que tous les hommes accèdent à une vie au moins décente, ce sont les structures fondamentales des sociétés qui doivent être bouleversées – et seules les révolutions peuvent y parvenir. » Nicolas Bonnet, responsable de la commission sport du PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.