Pour le sport

Pour le sport
Accueil
 
 
 
 

Evolution du temps libre et nouvelles pratiques sportives, rencontre du 23 avril à la Mairie du 20e arr. de Paris

Cette expérience est née d’une volonté de mettre en relation les différents acteurs du mouvement sportif autour de problématiques locales et nationales.

La diversité des expériences exprimées lors des discussions, les idées et les propositions misent en commun par les participants, ont traduit un vrai besoin d’échanger et de se confronter sur les enjeux liés au temps libre et aux nouvelles pratiques sportives.

Après avoir parcouru l’évolution du sens et de l’organisation du temps libre dans la société française à la lumière des conquêtes sociales tout au long du siècle dernier jusqu’à nos jours avec Marion Fontaine, historienne, Maître de conférences à l'Université d'Avignon, les animateurs sportifs, les responsables politiques, les responsables d’associations et de clubs d’entreprise, les professeurs d’EPS présents ont confronté leur vécu professionnel aux dernières statistiques liées aux pratiques sportives et de loisirs.

Le débat s’est poursuivi après la présentation de deux expériences de  pratiques FSGT notamment le football et l’escalade par Yves Renoux, conseiller technique national à la Fédération Sportive et Gymnique du Travail et à la présentation des principaux axes  politiques de la région Ile-de-France dans le domaine du sport et des loisirs par Nicolas Bonnet, chargé de mission sport et loisirs au Conseil Régional d'Ile-de-France.

Rôle et formation des animateurs, la place du bénévolat dans le mouvement sportif, les besoins des structures associatives, les contraintes liées aux installations sportives, les relations entre sport pour tous et sport de haut niveau, leur financement, les compétences des collectivités locales dans le domaine du sport, ont été les thématiques les plus discutées lors de la rencontre.

Les expériences de terrain des uns, confrontées à celles des autres ont permis enfin, une plus lecture plus claire de la place du sport dans notre société. De la diversité de ces interventions, ressort  une forte volonté d’opposition à la conception du « sport business » qui se profile avec la bénédiction de Madame Jouanno, loin des exigences d’épanouissement de la plus grande partie des pratiquants. Une vraie volonté s’est dégagée à l’issue de cette rencontre : l’envie de participer à la construction d’un nouveau «  service public du sport ».

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.