Pour le sport

Pour le sport
Accueil
 
 
 
 

Pratiques des femmes

Une politique sportive qui réaffirme la laïcité et la mixité dans les espaces publics et qui développe les pratiques des femmes

Si les femmes sont plus nombreuses à pratiquer une activité physique et sportive, les inégalités entre les sexes et les stéréotypes de genre persistent. Les femmes restent cantonnées à certaines pratiques et exclues d'autres considérées comme « trop viriles ». Or, cette ségrégation n'est pas l'effet d'une différence de goûts « naturels », mais le produit de nombreux facteurs sociaux, politiques, institutionnels et religieux. La culture sportive, au sens du projet émancipateur que lui donne le Front de Gauche, n’est compatible avec aucune soumission quelle soit liée à une tradition ou à la domination masculine. La féminisation des disciplines considérées comme « masculines » sera encouragée et un accès mixte aux équipements sportifs sera garanti.

Il s’agit enfin de promouvoir une meilleure représentation des femmes dans le monde sportif. Représentation dans les instances dirigeantes du mouvement sportif mais aussi représentation des pratiques féminines dans les médias. En dépit de leurs performances de premier rang mondial, les matchs des équipes de France de football ou de handball ont été très insuffisamment retransmis.

 

Agir tout de suite pour :

  • Réaffirmer les principes de laïcité et mixité dans les équipements sportifs et dans les compétitions ;
  • Instaurer la proportionnalité dans les instances nationales, la part des femmes doit y refléter celle des licenciées ;
  • Ouvrir un chantier national avec les fédérations sportives pour le développement des rencontres mixtes, des pratiques émergentes dans toutes les disciplines, à tous les niveaux de compétitions. Nous prendrons en compte la diversité des motifs d’agir, l’évolution des règlements, des formes de compétition et rencontres non compétitives ;
  • Modifier la loi sur les retransmissions télévisées pour que les manifestations sportives féminines soient traitées de la même manière que les manifestations sportives masculines ;
  • Instaurer l’égalité de salaire entre les sportives et sportifs professionnels d’une même discipline ;
  • Promouvoir le développement de lieux de concertation au niveau local pour assurer un partage équitable des installations sportives, sans hiérarchie liée au niveau de pratique, sans discrimination de sexe ou d'âge ;
  • Garantir au sein de la formation initiale et continue des enseignant(es), des contenus spécifiques sur la question de l’égalité garçons / filles en général, et en EPS en particulier ;
  • Défendre auprès des instances internationales l’obligation d’avoir des athlètes féminines dans les délégations olympiques pour chaque sport représenté.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.