Pour le sport

Pour le sport
Accueil
 
 
 
 

Le sport : un enjeu d’émancipation dans la campagne du Front de Gauche

Dans son supplément hebdomadaire consacré au sport paru le 3 mars, un grand quotidien titrait un article : "le sport, cinquième roue du carrosse électoral". Une constatation sans aucun doute valable pour les partis politiques qui se méfient, et pour le mouvement sportif lui – même, figé dans ses certitudes d’un sport « apolitique » qu’il neutralise à des fins idéologiques.

Le Front de gauche en pointe dans ce domaine, mène campagne, convoquent aux quatre coins de France des assemblées citoyennes qui politisent les enjeux du sport et connaissent un réel succès d’audience. Il en est ainsi à Bourg en Bresse, Beauvais, et, dernière en date, Fontaine en Isère, qui a réuni jeudi 15 mars en présence de Nicolas Bonnet, 70 participants parmi lesquels, l’ancien rugbyman Freddy Pepelnjak, le président du Grenoble Football 38 Alain Fessler ou encore Yannick Boulard, Maire de la ville et président du groupe des élus communistes et républicains de la communauté d’agglomération grenobloise.

Stimulé par la réussite du forum national sur le sport samedi 10 mars à Ivry sur Seine où Jean Luc Mélenchon et Marie George Buffet se sont exprimés devant 300 participants, le Front de gauche pousse son action. Interrogée à ce propos par un journaliste, Marie – George Buffet, ministre des sports de 1997 à 2002 soulignait : « le sport est un droit, il est indispensable que ses acteurs aient leur mot à dire. La mobilisation ne se fera que par les licenciés eux-mêmes. Cessons d’avoir une vision du sport comme celle de l’armée, la Grande Muette, où on ne fait pas de politique et où on n’a d’avis sur rien. »

Sous l’impulsion de Nicolas Bonnet, animateur de la commission sport du PCF considérée par la presse comme « la plus avancée sur le sujet », les assemblées sur le sport du Front de Gauche se multiplient. Le Morbihan, le Rhône, la Nièvre, Les Ardennes, La Moselle et l’Isère à nouveau, prévoient de nouvelles rencontres.

Dans cette campagne présidentielle et celle des législatives, le sport ne sera pas la troisième roue du vélo, le Front de gauche s’y emploie. Et ça roule pour lui !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.