Pour le sport

Pour le sport
Accueil
 
 
 
 

Dominique Hardy : a propos de la dénomination du Palais de sport de Rouen

Laurent Fabius, Président de la communauté d'agglomération de Rouen - Elboeuf - Austreberthe (CREA), a signé un accord de naming sur le Palais des sports de Rouen avec Frédéric Thil, directeur de Ferrero France. Le Palais des sports s'appelera Kindarena (Kinder) pour 500 000€. 

 

Dominique Hardy, Président du groupe Communiste, avait proposé le nom de Jacques Anquetil, grand cycliste rouennais.

A propos de la dénomination du Palais des Sports

  Dans moins d’un an, en septembre 2012, le palais des Sports accueillera de nombreuses manifestations sportives qui marqueront l’entrée en activité de ce bel équipement qui faisait défaut dans notre agglomération. Cet équipement sportif situé en entrée de ville et de l’agglomération sera un marqueur architectural fort dans un quartier en pleine rénovation, au pied du remarquable Pont Flaubert, à côté des Docks 76 et du parking du Mont Riboudet, à l’entrée de l’autoroute, dans un quartier en pleine rénovation.

Demain, mercredi 16 novembre, va être présenté à la presse l’accord conclu entre la CREA et un partenaire économique qui va déboucher sur la dénomination du Palais des Sports du nom de ce dernier ou d’un produit de cette marque.

Vice-président de la CREA chargé de la politique sportive et fortement engagé depuis de nombreuses années pour la réalisation du Palais des Sports, je ne participerai pas à cette présentation pour plusieurs raisons.

Cet équipement sportif de haute qualité a été financé exclusivement par de l’argent public venant du Maître d’ouvrage qu’est la CREA avec le Département, la Région et un peu l’Etat.

Il ne doit pas être accaparé par une entreprise, si respectable soit-elle, pour sa propre publicité.

Avant qu’il soit en service, aujourd’hui, naturellement, chacun dénomme cet équipement « Palais des Sports ». Cette appellation « Palais » résume bien le niveau de ce lieu destiné aux sports. Et s’il fallait lui adjoindre un autre nom nous pourrions, comme d’autres d’ailleurs, penser à Jacques Anquetil grand sportif rouennais qui nous a quitté il y aura 25 ans en novembre 2012.

Son nom résonne dans le milieu du sport et bien au-delà, en Normandie, dans toute la France et vraisemblablement en Europe.

« Palais des Sports Jacques Anquetil », c’est une bonne idée alors que Rouen accueillera le Tour de France cycliste comme ville d’arrivée et de départ en juillet prochain.

 Si des entreprises, des sponsors, veulent soutenir les pratiques sportives de haut niveau de différentes disciplines je n’y vois aucun inconvénient, au contraire j’y vois des avantages. Il serait possible, par exemple, de nouer des partenariats avec une ou plusieurs entreprises pour la dénomination des tribunes, l’achat de surfaces publicitaires …, pour l’organisation de compétitions sportives de niveaux national ou international sous le label de telle ou telle entreprise, qui se dérouleraient dans le Palais des Sports.

Aider le sport, aider financièrement à la mise en place de spectacles sportifs tout en ayant pour les annonceurs des retombées d’images et de communication, j’y suis favorable.

Cette pratique aurait l’avantage de trouver des financements permettant la mise en place de moments sportifs de qualité attendus par un public nombreux tout en préservant l’intégrité publique de l’équipement.

 Le point de vue que j’exprime est partagé par des personnalités qui sont sur d’autres sujets éloignés de mon positionnement politique, il est également compris largement par le monde du sport qui refuse que tout soit soumis à l’argent.

Cet équipement, qui doit tout à l’argent public, doit rester un équipement public.

Les élus Communistes républicains et citoyens n’avaient pas approuvé la décision de mettre en DSP (Délégation de Service Public) la gestion du Palais des Sports. Nous ne soutenons pas la décision de nommer cet équipement phare du nom d’un sponsor.

 Voilà les raisons qui me conduisent à ne pas participer à la présentation de ce partenariat « vendant » le nom du Palais des Sports au privé.

 

Dominique HARDY, Vice-président de la CREA chargé de la politique sportive, Président du Groupe Communiste, républicain et citoyen

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.